Ben J. Gross est né à Londres en 1976. Il peint depuis ses plus jeunes années. Diplômé en littérature à l'Université de Leeds (Angleterre) en 1999, il tombe amoureux de la lumière languedocienne et s'installe dans les Hautes-Corbières où ses passions pour la peinture et la musique s'affirment.

Influencé à travers son parcours artistique par Chagall, de Chirico, Bosch, Bacon, Dali etc. ses oeuvres évoquent souvent des thèmes mythologiques, bibliques, littéraires, mais il refuse de se cantonner a une catégorie stylistique.

Depuis 5 ans son travail s'alimente souvent de l'iconographie des lames de tarot anciennes. Le hasard lui mène à peindre un "MAT" en 2009; 4 ans plus tard il termine sa première série des 22 arcanes majeurs, peint en huile sur toile - baptisée "Tarot del Boig", oeuvres qui se trouve actuellement dans une collection privée à Gérone. L'artiste entame ensuite une deuxième série, "Major Arcana Revisited", achevée en octobre 2014, dans le but de scruter les symboles pictographiques, et faire dialoguer les traits de gravure grossier du Tarot de Marseille avec la fine technique d'enluminure qui rappelle l'ancien Tarot Visconte de Milan. Il se rend compte que cette étude rigoureuse, avec ses contraintes et ses anomalies, est au coeur de sa démarche de représentation figurative, une sorte d'épreuve d'initiation artistique.

Fils d'antiquaire, sa curiosité insatiable lui a fait passer des heures dans des librairies poussiéreuses. Passionné de la littérature et de l'étymologie, Ben J. Gross n'hésites pas à faire l'amalgame avec sa peinture, et s'appuie sur la structure des étagères pour mettre en scène ses sujets. Même des personnages sorties des lames de Tarot se promènent et se croisent dans des ruelles entre les livres.

"La bibliothèque est comme un labyrinthe où se rencontre tous mes thèmes : la mythologie, les mots, les mondes souterrains, l'arcane. Sur les étagères, je peux réconcilier verticale avec horizontale, couleur avec forme, encre avec huile, abstrait avec figuratif... On dit en anglais "A picture paints a thousand words" (un tableau peints mille mots); c'est cette relation entre la parole et l'image, le signe et le signifié, qui m'intéresse. Bibliothèques hantées par des mots, où les profondeurs des coulisses, eux-mêmes paysages intérieurs regorgeant de mémoire collective, me suggèrent intrigues et énigmes. Comme dans un tirage de cartes de Tarot, les histoires qui s'y cachent sont aussi multiples que leurs lecteurs; de la même manière j'invite chaque spectateur, muni de son propre fil d'Ariane, à se promener dans les Biblio-Labyrinthes."

Ben J. Gross est né à Londres en 1976. Il peint depuis ses plus jeunes années. Diplômé en littérature à l'Université de Leeds (Angleterre) en 1999, il tombe amoureux de la lumière languedocienne et s'installe dans les Hautes-Corbières où ses passions pour la peinture et la musique s'affirment.

Influencé à travers son parcours artistique par Chagall, de Chirico, Bosch, Bacon, Dali etc. ses oeuvres évoquent souvent des thèmes mythologiques, bibliques, littéraires, mais il refuse de se cantonner a une catégorie stylistique.

Depuis 5 ans son travail s'alimente souvent de l'iconographie des lames de tarot anciennes. Le hasard lui mène à peindre un "MAT" en 2009; 4 ans plus tard il termine sa première série des 22 arcanes majeurs, peint en huile sur toile - baptisée "Tarot del Boig", oeuvres qui se trouve actuellement dans une collection privée à Gérone. L'artiste entame ensuite une deuxième série, "Major Arcana Revisited", achevée en octobre 2014, dans le but de scruter les symboles pictographiques, et faire dialoguer les traits de gravure grossier du Tarot de Marseille avec la fine technique d'enluminure qui rappelle l'ancien Tarot Visconte de Milan. Il se rend compte que cette étude rigoureuse, avec ses contraintes et ses anomalies, est au coeur de sa démarche de représentation figurative, une sorte d'épreuve d'initiation artistique.

Fils d'antiquaire, sa curiosité insatiable lui a fait passer des heures dans des librairies poussiéreuses. Passionné de la littérature et de l'étymologie, Ben J. Gross n'hésites pas à faire l'amalgame avec sa peinture, et s'appuie sur la structure des étagères pour mettre en scène ses sujets. Même des personnages sorties des lames de Tarot se promènent et se croisent dans des ruelles entre les livres.

"La bibliothèque est comme un labyrinthe où se rencontre tous mes thèmes : la mythologie, les mots, les mondes souterrains, l'arcane. Sur les étagères, je peux réconcilier verticale avec horizontale, couleur avec forme, encre avec huile, abstrait avec figuratif... On dit en anglais "A picture paints a thousand words" (un tableau peints mille mots); c'est cette relation entre la parole et l'image, le signe et le signifié, qui m'intéresse. Bibliothèques hantées par des mots, où les profondeurs des coulisses, eux-mêmes paysages intérieurs regorgeant de mémoire collective, me suggèrent intrigues et énigmes. Comme dans un tirage de cartes de Tarot, les histoires qui s'y cachent sont aussi multiples que leurs lecteurs; de la même manière j'invite chaque spectateur, muni de son propre fil d'Ariane, à se promener dans les Biblio-Labyrinthes."

Individual Major Arcana Revisited cards
  • Individual Major Arcana Revisited cards
  • Individual Major Arcana Revisited cards

which deluxe postcard format reproduction MAJOR ARCANA REVISITED are you interested by ?

In cart Not available Out of stock
€5.00

Signed by the artist and sent in a sealed golden envelope within 3 working days !

Read more… close
Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"
  • Original Unique Tarot Artwork for Collectors : "MAJOR ARCANA REVISITED"

Which ORIGINAL signed & certified MAJOR ARCANA REVISITED painting are you interested by ?

In cart Not available Out of stock
€160.00

The original paintings, signed, dated and with a certificate of authenticity, from the series "Major Arcana Revisited" by Ben J. Gross, made between June-October 2014.

Painted surface : 15 x 30 cm on a sheet of 26 x 36 cm "Arches" fine grain watercolor paper, 320gsm

Each of these paintings took between 20-25 hours of work, over 3-4 days. Starting as a pencil sketch, then with successive layers of india ink, fine films of transparent acrylic resin, washes of pigment and gold ink, resulting in a engraved feel of depth and a luminous relief.

Included in the price :

A discreet and robust black aluminium frame. The work is protected under anti-reflective glass, with a neutral card passe. Ready to pose. Total size in frame : 30 x 40 cm

  • postage and packing

  • a fabulous mystery surprise ...

Please note, if you are interested in two or more original paintings from this series, I will be happy to propose a discount.

All original work will be carefully packaged and sent within 3 working days of purchase, and should arrive by Colissimo International within 12 working days.  I have included the handling fees in the price. I take insurance on the shipping of paintings (and of course, extra special care in packaging).  In the unlikely case of damage in transit, or even if the work does not meet up to your expectations, I will be happy to refund, repair, or replace, no questions asked.

All transactions on this site are secured by Paypal, but you do not necessarily need a Paypal account to make a payment - most cards are accepted.

Read more… close
Signed metal print of any of the Major Arcana Revisited
  • Signed metal print of any of the Major Arcana Revisited
  • Signed metal print of any of the Major Arcana Revisited
  • Signed metal print of any of the Major Arcana Revisited

Which LIMITED EDITION quality metal print do you wish for?

In cart Not available Out of stock
Not available

Exactly the same size as the original (30 x 15 cm), the metal print brings out the illuminated vivid colors, depth, and intricate details of these major arcana.

The image is printed directly onto a sheet of 1/16" thick aluminum, marrying the medieval style illumination with the sleek modernity of the material.

Metal prints are extremely durable. They're lightweight. They won't bend, and they're water resistant.

The high gloss of the aluminum sheet complements the rich colors of any image to produce stunning results.

Equipped for hanging straightaway, 1cm off-set from wall.

Packaging, insurance and shipping included within Europe (€24,00 surcharge for the rest of the world)

All of the Major Arcana are available for order in this great format at this price, and may be personalized, but may take up to 21 days for production and delivery. Please contact me using the form at the bottom of this page if you have any questions !

Read more… close
MAJOR ARCANA REVISITED, pocket edition (OUT OF STOCK)
  • MAJOR ARCANA REVISITED, pocket edition (OUT OF STOCK)
  • MAJOR ARCANA REVISITED, pocket edition (OUT OF STOCK)
In cart Not available Out of stock
Not available

The 22 cards of The Major Arcana Revisited by Ben J. Gross, as inspired by the traditional Tarot de Marseille, with 3 additional presentation cards. ACEO card size ( 89 mm x 59 mm ) on matte laminated 300gsm card with rounded corners. Rigid protective presentation box. Shipping included for total purchases over € 40.00 Visualize individual images of this deck on this page : http://benjosephgross.net/tarot-art-series-2-major-arcana-revisited Packed and sent the next day, expect 5-7 working days for arrival. If you are not overjoyed by the quality your cards for any reason, I will be happy to refund you or exchange your product without delay.

Read more… close
Publié dans le blog de Nicolas Caudeville "L'Archipel Contre-Attaque"

 
Arcana Major Revisited : Episode 1
 
 
La première lame que je tire de mon jeu de référence, le Tarot de Marseille de Jodorowsky & Camoin, c'est Le Chariot, qui porte le chiffre 7. Une symbolique énergisante, un véhicule, "on the road again" ... Je venais de terminer les toiles de mon premier jeu des 22 Arcana Major, avec la contestation que je n'avais que commencé à comprendre son langage. Pour s'approprier de chaque lame dans ses multiples angles, Jodorowsky les a portées avec lui partout pendant des jours, une par une. Je décide de les refaire, recopier, reproduire tel un musicien réinterprètera une chanson folk pour l'apprendre. C'est une étude, je m'impose une rigueur sobre ni de rajouter ni d'enlever de détails, contrairement aux envols Chagallesque de mon premier jeu. Chaque lame nécessite entre 15-20 heures de travail, tracer les traits en encre de chine, lavis successifs de peinture gouache et un médium de glacis ... Par la même discipline, je m'apprends la patience de l'illustrateur.
 
Le Chariot a bien démarré, propice pour les 21 cartes qui m'attendent. J'ai vite rencontré quelques soucis de proportions, révélant une tenace résistance à la symétrie dans la carte d'origine. D'abord, tout semble en équilibre, équi-proportionel - et la distribution des couleurs semble naïf, aléatoire. Mais les clés de ce langage visuel du Tarot sont dans ces détails, les traits, les vides. Les anomalies sont là pour se faire remarquer.
 
En tant que première carte tirée et exécutée pour ce projet de lecture narrative, Le Chariot sera quelque part le protagoniste qui conduira sur le chemin de l'inconnu, ainsi il s'associe avec Le Mat. Je n'ai pas posé de question spécifique aux cartes par rapport l'ordre de tirage, mais je suppose et j'espère que cela révèlera des cadences de la nature même du Tarot, en se débarrassant du bruit farfelu que l'on impose sur les lames. Je les aperçois comme un miroir du présent, donc peut-être le fait de les mettre face à eux-mêmes créera un mis-en-abîme de symboles à l'infini.
VII • LE CHARIOT
encre de chine, tempera, résine acrylique sur papier aquarelle 320gsm
30 x 15 cm

7-8 juillet 2014

VII • LE CHARIOT encre de chine, tempera, résine acrylique sur papier aquarelle 320gsm 30 x 15 cm

7-8 juillet 2014

CHAPITRE II  - "Intempéries pour l'Intempéré "

 

 
""La Tempérance est un arbre qui a pour racine le contentement de peu, et comme fruits, le calme et le paix" Ferdinand Denis

 

Pas sûr que mes mots au sujet de la Tempérance seront aussi tempérés. Pourtant, dans toute sobriété, je viens d'achever à ce jour la Maison Dieu qui évoque (malheureusement) Babel, haut lieu de l'intempérance. Toute décadence implique l'intempérance, dénomination qui propose l'ensemble des péchés mortels. Et comme antidote ? La Tempérance, mais en modération! Voici le début de la problématique, qui se trouve aussi au coeur de toute démarche avec le Tarot, qu'elle soit divinatoire, artistique, poétique, narrative ...

C'est la deuxième carte tirée de mon jeu de référence, le 10 juillet,  afin de la reproduire, seize fois agrandie, en encre de chine et gouache. Elle porte le chiffre 14. Elle suit ma première, Le Chariot (7), où se trouve le Prince-Conducteur de notre chemin. Mais ce prince est littéralement coupé en deux, même ses chevaux conjoints tirent dans deux sens, et ses roues font frein. Ce prince sait conduire, mais a négligé son code de la route. "Malheur à qui a les yeux fixés sur deux chemins" dit le proverbe - alerte Intempéries pour l'Intempéré ! De plus, son intempérance n'est pas celle de l'indécision, mais celle de vouloir entreprendre tous les chemins à la fois.

Avec ce projet, je travaille dans un souci de contrainte créative, recopiant le Tarot de Marseille trait par trait. L'écrivain Italo Calvino, dans l'introduction de son récit tarotique "Le Château des Destins Croisés”, décrit sa méthode : "l'importance des contraintes dans l'oeuvre littéraire, l'application méticuleuse des règles du jeu très strictes, le recours aux procédés combinatoires, la création d'oeuvres nouvelles en utilisant des matériaux préexistants". Ce qui me fait penser au conseil du maitre-cartier contemporain Jean-Claude Flornoy : " Le maître est celui qui mélange son eau à l'eau collective sans la perturber. C'est lui qui dit l'hier des tarots avec les images de son aujourd'hui."

Comment rendre contemporain un Tarot ancien sans tomber dans l'occultisme à la mode ? Comment prendre le chemin authentique parmi tous ces chemins dénaturés par les égos de leurs auteurs (je pense à Crowley, Rider-Waite et tout ceux qui s'ensuivent). Je me rends compte que je cherche à réconcilier autre chose - les Tarot Visconti peints à la main pour les ducs de Milan au cours du 15e siècle, oeuvres fines et uniques, avec le Tarot de Marseille, oeuvres imprimées en masse dès le 18e siècle, marquant le début de sa consommation populaire. 

Et si je refaisais celui dit "de Marseille", avec ses traits de gravure grossiers, à la façon des lames précieuses des enluminures de Milan ? Réconcilier le sujet avec la méthode. Ce sont les deux pôles de ce projet, les deux bocaux qui s'échangent de fluide, essence même de la Tempérance.

Je vous rappelle que Le Chariot (7), en tant que première lame, s'associe dans ce projet avec Le Mat (0 ou 22), un vagabond qui débute son pèlerinage. Mais avec la Tempérance, fini le temps d'errance - le Prince-Conducteur du Chariot démarre son véhicule et ne peut avancer qu'après mise en application de ce code de conduite. C'est un jeune conducteur, son assurance va lui coûter chère. Il faudra s'assurer contre les excès alimentaires et sexuels, l'intoxication de toute sorte, l'extrémisme de la pensée. Tempérance étant ma deuxième lame, elle s'associe avec Le Bateleur qui devient (pour moi) artisan-mécano, assureur, école de conduite, GPS, code de la route.

Les grecs antiques, conscients de leur propre décadence, avaient leur mot sophrosyne - maitrise de soi, qui faisait déjà la fondation des quatre vertus cardinales (avec Sagesse, Justice et Force). Un discours socratique emploie ce sophrosyne mise en pratique, commençant par l'humilité d'admettre sa propre ignorance. Le sophron préserve son intégrité par le raisonnement, le doute, la modération dans l'interrogation. Il verse des questions dans des réponses et vice-versa - les récipients de la Tempérance se réciproquent.

Buddha préconise "le chemin du milieu" pour atteindre la vérité. Regardons bien la carte - il n'y a qu'un seul flux ininterrompu qui relie les deux vases. La Tempérance dégage tout extrémisme ; l'ascète, le fanatique religieux et le partisan dévoué de "new-age" se sont trompés en voulant pousser cette vertu à son apothéose, car l'excès de tempérance devient intempérant. Trop de sang de Christ peut souler, trop de soupe de lentilles peut constiper. Dans "Crépuscule des Idoles", Nietzsche considère ce phénomène comme "erreur de la confusion du cause et effet", critiquant "Discoursi della Vita Sobria" de Luigi Cornaro dont il estime avoir fait presque autant de dégâts spirituels que le Bible. La Tempérance n'est pas l'auto-privation ; trop d’austérité finira par tuer, trop de sobriété finira par souler l'esprit.

Alors, des instructions pour prendre le chemin du juste milieu et d'y rester ? Je laisse la dernière parole sur la Tempérance à William Shakespeare. Hamlet (dans acte 3, scène 2) convoque une troupe de comédiens pour la splendide mise-en-abîme qui est centrale à cette tragédie, où il tente d'exposer les évènements macabres qui ont précédé. Il leur donne les consignes :

... Ne sciez pas trop l'air ainsi, avec votre bras ; usez de tout sobrement ; car, au milieu même du torrent, de la tempête, et, je pourrais dire, du tourbillon de la passion, vous devez avoir et conserver assez de modération pour pouvoir la calmer .... Ne soyez pas non plus trop apprivoisé ; mais que votre propre discernement soit votre guide ! Mettez l'action d'accord avec la parole, la parole d'accord avec l'action, en vous appliquant spécialement à ne jamais violer la nature ; car toute exagération s'écarte du but du théâtre (je rajoute : comme le tarot) qui, dès l'origine comme aujourd'hui, a eu et a encore pour objet d'être le miroir de la nature, de montrer à la vertu ses propres traits, à l'infamie sa propre image, et au temps même sa forme et ses traits dans la personnification du passé.

Bonne route, jeune Prince, soyez prudent, mais amusez-vous bien; que la Tempérance soit avec et en vous !

 
XIIII • TEMPERANCE
encre de chine, tempera, résine acrylique sur papier aquarelle 320gsm
30 x 15 cm

10 juillet 2014

XIIII • TEMPERANCE encre de chine, tempera, résine acrylique sur papier aquarelle 320gsm 30 x 15 cm

10 juillet 2014

CHAPITRE 3 - L'HEUREUSE LAME DE L'AMOUREUX
Précédemment, un Prince s'est mis à conduire un Chariot, mais aussitôt il a compris que le véhicule ne démarrait pas sans la Tempérance. Cette vertueuse réalisation a décoincé les roues, mais ne dompte pas ses chevaux qui tirent vers deux chemins divergeants. Les chevaux - l'énergie animale qui propulse notre Prince - l'ont planté dans l'impasse de l'indécision.
 
Je précise que je ne suis pas le Prince dans cette lecture - non, ce personnage incarne l'objet de la question que j'avais posée au Tarot : "Comment puis-je refaire le Tarot?" Ici, le Prince est le Tarot-même, aujourd'hui, déchiré entre les intempérances d'un côté: le traditionalisme rigide de certaines confréries du Tarot de Marseille et de l'autre : le nombrilisme égocentrique et manipulateur de certaines occultistes populaires. Restaurer le Tarot tout en s'approchant de "l'authentique" est un jeu de recherche et de l'intuition, du hasard et de maîtrise, nécessitant la Tempérance pour rester sur la voie du milieu.
 
Et puis arrive l'arcane VI, L'AMOUREUX, troisième carte que je tire, et bonjour - la première de plusieurs visites mytho-météorologiques, hors du contrôle humain. Cupidon, ou Eros, en mode deus-ex-machina, surgit d'une étoile / astre-solaire comme pour résoudre le dilemme du Prince avec une simple flèche. La scénario me rappelle le couple le plus désastreux des amants, Roméo et Juliette, en compagnie de leur pharmacien fatale : "L'amour, un délicat enfant! Il est brutal, rude, violent; il écorche comme l'épine."
  
Des tarologues sont tous plus ou moins d'accord sur l'ambivalence précise de cette lame :
 
"L'Amoureux est la carte de l'hésitation par excellence. Elle est la manifestation d'une situation instable, ambivalente qui n'est pas encore déterminée. Le consultant doit faire un choix important qui sera déterminant pour son avenir. Il a le choix et le libre arbitre de sa décision".
 
"Tout comme dans la parabole d'Hercule au carrefour, il a à choisir entre le vice et la vertu, entre la route gauche qui mène aux enfers et la route de droite qui mène aux champs de bienheureux. Une seule conduit au bonheur réel, il faut savoir choisir. L'amoureux c'est le moi affectif devant lequel viennent se poser et se résoudre tous nos choix".
 
L'écrivain Italo Calvino propose une autre scénario :
 
"Peut-être il y a deux femmes dans sa vie, et lui ne sait pas choisir ... Chaque fois qu'il va décider laquelle lui convient comme épouse, il se convainc qu'il peut très bien renoncer à l'autre : et de la même façon il se console de perdre celle-là chaque fois qu'il pense préférer celle-ci. L'unique point ferme dans ce va-et-vient d'idées, c'est qu'il peut se passer tout aussi bien de l'une que de l'autre, puisque son choix a toujours un revers, c'est-à-dire implique un renoncement, et par conséquent il n'y a pas de différence entre choisir et renoncer."
 
Le Prince est perplexe par ce double tranchant de la libre-arbitre, même avec la Tempérance acquise il ne s'en sort pas avec ses chevaux (qui renvoient ici aux deux candidates de l'Amoureux). Il se peut qu'il se trouve en sandwich entre la Papesse et l'Impératrice, espérant que l'ange d'amour prendra sa décision à sa place, mais la flèche est visée sur lui. La flèche d'Eros n'est autre que le libre arbitre même, qui percera le coeur du Prince et lui investira non seulement le pouvoir de choisir, mais aussi l'engagement à son choix. Et qui va-t-il choisir? La réponse se cache peut-être dans son miroir : l'arcane VI, L'AMOUREUX est arrivé en 3e place et donc se renvoi à la Papesse.
 
Le Tarot lui, est un exercice en libre-arbitre, quand nous acceptons que des voyances ne sont que des clichés de fragments d'un miroir, et non des prédictions fatalistes. Je vous rappelle : "La superstition porte malchance". Et la libre-arbitre, ce qui nous libère de notre nature animale et nous guide dans nos choix matériels, affectifs ou spirituels, est un don d'amour. Je comprends maintenant que cette tâche ré-créative ne peut être accomplie qu'avec amour. Amour pur du créateur pour la pure création, émerveillé devant quelque chose de concret venue du néant abstrait. Amour en chaque trait et chaque couleur, amour en chaque asymétrie divine. Amour de l'âme, l'heureuse lame de L'Amoureux.
VI • LAMOUREVX
encre de chine, tempera, résine acrylique sur papier aquarelle 320gsm
30 x 15 cm

12 juillet 2014

VI • LAMOUREVX encre de chine, tempera, résine acrylique sur papier aquarelle 320gsm 30 x 15 cm

12 juillet 2014